Share

trees planted
26,918

information

Les arbres sont plantés sur les terres mises en commun par les villageois et sur leurs parcelles individuelles, suivant des modèles forestiers purs ou combinés avec les cultures maraîchères, de bananes ou de canne à sucre, afin de préserver l’écosystème agricole dont ils dépendent.

Location

Île de Negros, Philippines

Type

Agroforestry and reforestation

Local partner

Coopérative Alter Trade

Participants

Producteurs de canne à sucre et de bananes bio et équitables

supply chain

Canne à Sucre , Fruits et Légumes

Local partner

Alter Trade a été en 1987 pour lutter contre la pauvreté en aidant les travailleurs de la canne à sucre ont accès à la terre, les ressources et marchés. Les petits producteurs de l’île de Negros avaient été touchés par la crise du marché mondial du sucre en 1984 et par deux puissants ouragans, ce qui a entraîné une baisse très significative des revenus.

ATC fournit une assistance technique aux agriculteurs sur les méthodes de production biologique de canne à sucre et de bananes, mais aussi sur le développement de jardins potagers, la culture du riz, de porcs et l’élevage de poulets et aide ainsi les petits producteurs à diversifier leurs revenus et assurer leur souveraineté alimentaire. L’action de ATC bénéficie aujourd’hui 223 producteurs de canne à sucre, répartis sur 6 organisations paysannes, qui ont reçu des terres suite à une réforme agraire et maintenant cultiver collectivement ou individuellement.

Plantation models

Species planted

Acacia Mangium - Acacia mangium

Acacia Mangium – Acacia mangium

Jackfruit - Arto carpusus

Jackfruit – Arto carpusus

Swietenia mahagoni

Swietenia mahagoni

Neem - Azadirachta indica

Neem – Azadirachta indica

More information

participants

Les membres de la coopérative Alter Trade sont d’anciens travailleurs des plantations de canne à sucre qui se sont organisé et fait pression pour obtenir des terres grâce à la réforme agraire. Le soutien du commerce équitable s’est révélé essentiel pour ces producteurs qui n’étaient pas formés et n’avaient pas de connaissances sur le marché. Ils possèdent une moyenne de 1 ha par personne. Ils sont tous fortement impliqués dans les opérations d’ATC et considèrent cette coopérative comme une opportunité d’améliorer leur conditions de vie.

Documents