Share

Hectares preserved
384,000

information

En amont du fleuve Huayabamba où ils développement le projet d’agroforesterie et de reforestation Alto Huayabamba, les communautés se sont progressivement organisées depuis 2010 en associations et coopératives pour engager les démarches d’enregistrement d’une zone de conservation de forêt primaire de plus de 300 000 hectares en amont de leurs parcelles, puis de se regrouper, avec l’accompagnement de PUR Projet, en une fondation de droit local afin de coordonner la gestion durable de cette zone et acquérir une visibilité à l’échelle nationale et internationale. Leurs actions aboutissent en 2014 : la zone est certifiée projet de conservation forestière REDD+ (standards VCS, CCBA). C’est la reconnaissance officielle du « Biocorredor Martin Sagrado », projet communautaire de réduction de la pression sur la forêt à travers des modèles économiques alternatifs. En 2016, l’UNESCO couronne le tout : sous l’action coordonnée des producteurs et de l’État péruvien, l’UNESCO annonce à Lima l’enregistrement d’une zone de 2,4 millions d’hectares, à cheval sur quatre départements, comme Réserve de Biosphère, qui concilie conservation de la biodiversité et son utilisation durable. Cette nouvelle Réserve de Biosphère « Gran Pajatén », vient englober la zone de projet REDD+ Biocorredor Martin Sagrado et le parc national voisin Rio Abiseo, déjà enregistré à l’UNESCO en tant que patrimoine mondial mixte pour ses caractéristiques naturelles et culturelles (ruines pré-incas).

Location

Région de San Martin, Amazonie, Pérou

Type

Forest conservation

Local partner

Fundacion AMAZONIA VIVA (FUNDAVI)

Participants

Communautés locales, coopératives

certifications

  • Le Verified Carbon Standard (VCS) est une norme de qualité pour l'industrie de compensation carbone volontaire. Basé sur le mécanisme de développement propre du Protocole de Kyoto, VCS établit des critères pour la validation, la mesure et le suivi des projets de compensation carbone.

Local partner

La Fundacion Amazonia Viva (FUNDAVI) a été créé en 2011 comme une organisation à but non lucratif afin de coordonner toutes les activités communautaires dans le cadre du projet REDD + Martin Sagrado, selon un processus de fonctionnement participatif qui vise à responsabiliser les communautés dans la gestion de leur développement économique et la préservation de leur écosystème. Toutes les communautés ont été consultées et ont participé à la conception du projet, et ce sont les communautés qui décident volontairement de participer au projet et choisissent les activités mises en œuvre dans leur zone d’influence, sous la supervision et de l’assistance technique de la Fundacion Amazonia Viva.

participants

Le projet est un projet de gestion communautaire, qui implique les communautés dans la zone du projet et dans la zone tampon. Plus de 35 communautés, regroupant près de 20 000 personnes sont impliquées dans le projet. Ce sont des communautés défavorisées, essentiellement composées de petits producteurs de café et de cacao qui possèdent 1 à 5 hectares de terres, dont 0,5 à 3 hectares sont cultivés. Ils sont au cœur de la conception du projet, des processus de décision, de la priorisation et de la mise en œuvre des activités.