Share

information

Sumatra est le premier producteur de café indonésien. Les agriculteurs cultivent du café Arabica sur les hauts-plateaux (Aceh, North Sumatra) tandis que le café Robusta est produit dans les plaines du Sud de l’île (dans la province de Lampung). La production est fortement menacée par la dégradation des sols, elle-même très liée à la déforestation de l’île qui a perdu près de 50% de sa forêt tropicale lors des 35 dernières années. Le projet agroforestier Kopi Lestari vise à accompagner les producteurs locaux dans la plantation d’arbres fruitiers au sein et autour de leurs champs de café afin de régénérer les sols, réduire l’érosion, favoriser le retour de la biodiversité, améliorer à long-terme la qualité du café et la productivité et, enfin, augmenter et diversifier les revenus des producteurs.

Location

Provinces d'Aceh, de Lampung et de Sumatra du Nord, île de Sumatra, Indonésie

Type

Agroforestry and reforestation

Local partner

Coopérative KBQ Baburrayyan, groupes de producteurs

Participants

5 582 producteurs de café dans 105 villages

Achievements

80,019 arbres plantés

supply chain

Café

Local partner

Baburrayan Coop (KBQB) à Aceh:
– Coopérative cértifié équitable et biologique créée en 2002 pour aider à créer un accès au marché stable pour ses membres et de relancer l’industrie du café après la guerre civile
– Recueille 5.500 petits producteurs de café qui cultivent la variété Gayo Highlands (Arabica) sur les collines qui entourent la ville de Takengon

Des groupes de producteurs de café à Lampung et le nord de Sumatra:
– Plusieurs groupes de petits producteurs cultivant du café Arabica (nord de Sumatra) et Robusta (Lampung)

Plantation models

Species planted

Apokat - Persea Americana

Apokat – Persea Americana

Duku - Lansium parasiticum

Duku – Lansium parasiticum

Durian - Durio Zibethinus

Durian – Durio Zibethinus

Petai - Parkia speciosa

Petai – Parkia speciosa

More information

participants

Les participants sont des petits producteurs ayant 100% de leurs terres plantées de café, ils sont très dépendants de la production de café et de son prix. La superficie moyenne qu’ils possèdent est de 1 ha. Ce sont des familles très pauvres, vivant en dessous du seuil de pauvreté et produisant eux-mêmes leur nourriture.